Déco à Coeur

Heurtoir de porte rétro

Les heurtoirs de porte

Historique

Apparus en France vers le 11ème siècle sur les portes des églises et des abbayes (Cathédrale du Puy en Velay) les marteaux de portes d'abord en bronze puis petit à petit en fonte pour mieux résister aux intempéries et être plus lourd afin d'augmenter le niveau sonore, ont ornés de plus en plus de portes d'entrée de maison.

On doit à Eugène Atger photographe de son état et passionné de la ville de Paris une multitude de photos sur les heurtoirs qui ornent les portes d'entrée des maisons de Paname.

Vous pouvez trouver quelques unes de ses photos sur le site de la Bibliothèque Nationale de France.

Au départ ces heurtoirs étaient de simples marteaux suspendus à des cordes ou des ficelles. Et puis les artistes ont pris le relais pour en orner les maisons bourgeoises à partir du 18ème siècle. La taille de ces marteaux de porte devient petit à petit un signe extérieur de richesse. En effet plus la maison était habitée par des gens aisés plus le heurtoir était travaillé et de grande dimension.

En cas de porte d'entrée à double battant il était toujours posé sur le vantail de droite

Au 16ème siècle est apparu le verbe "tabuter" qui signifiait : "se servir d'un marteau de porte pour frapper".

Les heurtoirs ont disparus de nos portes au milieu du 20ème siècle pour faire place à la sonnette. Certes moins jolie mais moins bruyante.

Les heurtoirs de porte chez Déco à Coeur

Déco à Coeur propose plusieurs modèles de heurtoirs de portes en fonte ou en laiton. Ils sont fournis avec une petite plaque aussi en laiton ou en fonte à fixer sur la porte.

En forme de clé ancienne, de tête de lion, de main ou d'angelot vous pourrez trouver le heurtoir qui vous convient sur notre site.

 

Pour plus d'information sur ces articles : contactez-nous